Bien choisir le matelas de camping ?

Camping au forêt de Retiba (Tunisie) ® Ayoub Ben Khirounj

Loin du bruit et de la rapidité de la civilisation, partir en camping, c’est l’occasion de faire un peu de sport, défoulement et relax mais également de rentrer en communion avec la nature. Selon moi, dormir au cœur de la Verte est l’étape supérieure dans ce processus de retour aux sources. J’adore ça ! Cependant, cela ne signifie pas que tu dois faire une croix sur ton confort. Ici, je vais vous donner quelques conseils rapides pour bien choisir ton matelas de camping : l’isolation, la taille, etc. Voici donc des critères à prendre en compte, en espérant que cela puisse vous aider dans vos prochaines aventures !

Mais avant de commencer, je vous propose de consulter ma chaîne Youtube et suivre mes dernières vidéos.

Matelas de camping : Le choisir en fonction de la saison

Le même cas pour les sacs de couchage, les tentes et chausettes, on ne choisira pas le même matelas de randonnée/camping pour le printemps, l’été ou l’hiver. L’isolation de celui-ci doit être prise en considération, et ta sélection de matelas de randonnée devra se faire en fonction de ce critère.

– Un matelas de randonnée adapté à la saison : tu trouveras des matelas conçus pour s’adapter à la saison et donc aux températures. Cependant, il faudra penser que les nuits d’été peuvent cependant être fraîches. Aussi, bien se renseigner sur la météo est indispensable avant de partir. Mon conseil : disposer de plusieurs matelas peut être la bonne solution… Je m’explique : si tu ne souhaites pas investir dans un matelas trekking hivernal isolant (et plus cher), dans ce cas, il est possible d’empiler plusieurs accessoires, toujours dans le but de renforcer l’isolation de ton système de couchage. Attention cependant, cela prend de la place.

– Si tu en as les moyens, tu peux alors opter directement pour une bonne capacité isolante : avant de te lancer dans un achat, renseigne-toi quant à la capacité de ton matelas à retenir la chaleur. Sur Internet, tu trouverez des comparatifs qui pourront t’aider à faire le meilleur choix. Regarde en détail la « R-valeur » sur les étiquettes ou dans les descriptions : plus la valeur est élevée, plus le matelas isole du sol. Elle va de 1,0 (isolation faible) à 9,5 (très bonne isolation).

– Plus le matelas de trekking est bien isolé, plus il est lourd : de ce fait, il est indispensable de trouver le bon équilibre, un juste milieu.

Choisir un matelas en fonction de sa taille

Choisis ton matelas de randonnée en fonction de ta morphologie : bien sûr, le confort doit guider ton achat. Aussi, opte pour une longueur et une largeur qui conviennent à ta morphologie. Pense encore une fois qu’un matelas de grande dimension pèsera beaucoup plus lourd sur tes épaules. Ceci étant dit, certaines personnes sont adeptes des matelas « petites tailles » conçus pour limiter l’encombrement et le poids. Je ne conseille pas en hiver : passer une nuit les jambes au sol est une horreur.

Choisir son matelas de camping en fonction de ses besoins

Pour trouver le matelas le mieux adapté pour vos sorties au camping, il est important de bien définir vos besoins.

Pour un bivouac

Vous êtes un adepte de la randonnée, du trek ou encore de l’escalade. Si vous choisissez un matelas trop encombrant, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à avancer. Par conséquent, le temps d’une nuit, on privilégiera le confort de marche à celui de la nuit en évitant les matelas pneumatiques (trop encombrants et lourds) pour un tapis de sol confortable.

Pour des vacances en tente

Vous êtes un vrai puriste du camping et aimez avoir un contact avec la nature. Pour autant, vous n’avez pas envie de renoncer à votre confort et souhaitez passer de bonnes nuits. Il faut donc oublier les tapis de sol qu’on réservera pour les bivouacs de randonnée. L’idéal, ce sont les matelas gonflables. Si vous avez un budget limité, optez pour un matelas pneumatique. Ils sont confortables et bon marché. L’inconvénient, cependant, c’est qu’ils sont fragiles et encombrants puisqu’il faut un gonfleur. Les matelas auto-gonflants, quant à eux, isolent mieux de la fraîcheur du sol, et restent confortables s’ils se dégonflent. En effet, certains disposent d’un petit sommier et d’une couche supérieure en mousse.

Le confort, indispensable

1. L’épaisseur joue dans le confort : plus le matelas sera épais, moins tu sentiras les pierres et autres racines qui se trouvent au sol, et plus tu passeras une nuit agréable. Cela t’évitera également les courbatures ou les douleurs musculaires au réveil, ce qui est plutôt appréciable lorsqu’une journée de randonnée t’attend.

2. Matelas en mousse, ou matelas de randonnée gonflable ? Les matelas en mousse sont bien souvent moins épais que les matelas gonflables, qui eux t’accordent une épaisseur bien plus confortable. Cependant, la mousse est moins chère, plus légère et donc plus facile à porter. 

3. Bien choisir l’emplacement pour installer ton matelas, c’est indispensable : si l’épaisseur est un critère important au moment de faire ton choix, sache que l’installation de ton système de couchage doit être stratégique. Opte pour une surface plus ou moins plane, et n’hésite pas à débarrasser celle-ci des pierres ou autres aspérités qui pourraient t’empêcher de passer une bonne nuit. Je passe des fois une demi-heure à choisir mon emplacement de bivouac ! 🙂

12747350_971234016257897_55359787829451317_o
Camping au forêt de Retiba (Tunisie) ® Ayoub Ben Khiroun

Laisser un commentaire